Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-12-16T11:49:51+01:00

Le rendez-vous De parents à parents sur la FM : Spécial Noël

Publié par chocophile
Le rendez-vous De parents à parents sur la FM : Spécial Noël

C'est très très en retard que je viens vous parler de l'émission De parents à parents à laquelle j'ai participé avec l'adorable Pascaline du blog Les biens aimés, nous avons évoqué avec Karine entre autres les fêtes de Noël, les préparatifs, les calendriers de l'avent, la fête des lumières qui fut une réussite cette année, les gourmandises ;-)

 

 

 

Pendant l'émission, j'ai parlé de la petite vidéo personnalisée du Père Noël que l'on peut réaliser pour nos enfants via le site Père Noël Portable par ici. Le site a un peu changé depuis l'année dernière et pour cause il est devenu beaucoup plus fourni avec notamment des formules payantes qui offrent plus de service que la version simple gratuite. Cette version gratuite a été remise à disposition, et l'application désormais disponible via l'App Store et Google Play depuis quelques jours.

De quoi s'agit-il? Vous remplissez un petit questionnaire sur votre enfant, vous ajoutez sa petite photo, et vous obtenez une vidéo où le Père Noël s'adresse directement à lui.

Alors on peut s'interroger sur le bienfait ou non de montrer le Père Noël sous cet angle technologique qui contraste un peu avec la magie de Noël, le rêve et l'imagination de nos bambins, mais si vous aviez vu hier soir les yeux brillants de ma grande qui s'émerveillait de voir le Père Noël connaître son prénom et ses goûts et habitudes, avoir une photo d'elle, et lui parler en vrai. Elle lui parlait et en voulait encore. Ma grande fait partie des enfants qui savent très bien, je crois qu'elle a toujours compris que le Père Noël est une délicieuse histoire à laquelle on choisit de croire, que maman elle aussi y croit à cette magie parce qu'elle aime aussi rêver et imaginer de douces choses qui font chaud au coeur. Je n'ai rien cultivé ni contredit, je l'ai laissé se bercer de tout ce qui lui plaisait laissant le reste de côté. "Maman tu sais le Père Noël de l'école c'est pas le vrai" 

Si bien que je n'ai pas à avoir peur de faire une gaffe, nous participons chacune au rêve et je trouve ça chouette parce que leur monde est bien plus doux que le nôtre.

 

Ahhh et vient donc le temps de préparer des gourmandises, tout en dégustant des papillotes à gogo (toute ressemblance avec la réalité serait purement fortuite... y'en a déjà plus!). 

Les enfants adorent mettre la main à la pâte, on va donc refaire des sablés de Noël, jouer du rouleau à pâtisserie et des emporte-pièces. Ma cuisine sera ravie de voir la farine voler et d'entendre les rires (ou les chamailleries, non c'est moi mais euhhh), et les petites mains goûteront les fournées à peine sortie du four à n'en pas douter!

Ce qui est génial c'est que les sablés sont simples à réaliser et qu'on peut préparer de grosses quantités, pour offrir, pour déguster...

 

Pour le repas de Noël, une bûche bien sûre, les pâtissières ont ma préférence largement. On trouve aujourd'hui des bûches variées, loin de la traditionnelle au beurre. La faire soi même est un plaisir, on peut laisser libre cours à son imagination pour la déco et surtout aller au plus simple avec un gâteau roulé fourré confiture, chocolat ou crème de marron par exemple :-)

 

Alors chez vous, sablés, bûche gourmande?

 

Retrouvez l'émission sur la page facebook, sur la chaîne youtube pour écouter et réécouter ou sur la page de Lyon Première.

Voir les commentaires

2014-05-27T07:40:47+02:00

Le rendez-vous De parents à parents sur la FM : L'isolement parental

Publié par chocophile

Pour ma deuxième participation à l'émission De parents à parents sur Lyon 1ère, j'étais en la très bonne compagnie de Béatrice alias Mme Déjantée, pour parler de l'isolement parental...

Des familles dispersées aux 4 coins du pays et qui ne peuvent apporter leur soutien au quotidien, des parents qui se retrouvent à jongler en solo, qui arrêtent de travailler, la maladie qui s'invite, les parents qui couvent leur petit... Il y a mille et une raisons de se retrouver seul au monde quand on devient parent.

Et pourtant pour élever un enfant il faut tout un village! Alors on a vite fait de se retrouver dans des phases un peu difficile, pouvant conduire si l'on n'y prend pas garde, à des situations dramatiques de dépression et burn out parental.

 

Alors qu'est-ce qu'on peut tenter pour rompre cet isolement parental?

 

Il y a les centres de PMI (Protection Maternelle et Infantile) qui peuvent proposer des accueils parents/enfants, ou encore des structures Dolto comme Le jardin couvert dans le 3ème arrondissement et La porte d'à côté dns le 8ème arrondissement pour les enfants de 0 à 4 ans et leurs parents. Ces structure permettent de rencontrer d'autres enfants et parents, mais dans un cadre particulier avec des professionnels de la petite enfance et des accueillants, il n'est pas forcément évident de créer du lien et c'est souvent ce dont on a le plus besoin au delà de l'aide pratique pour l'éducation.

Il existe également un monde associatif qui se penche sur le besoin des parents de se retrouver et de partager, se soutenir entre eux, ainsi La cause des parents   à la Maison de la parentalité et de la naissance organise des rencontres entre parents qui viennent recharger les batteries auprès d'autres parents qui ont les mêmes besoins qu'eux, qui rencontrent les mêmes difficultés, les mêmes écueils face au quotidien mouvementé de parents.

 

Malgré tout, il n'est pas toujours évident de se tourner ves l'extérieur et pourtant on peut trouver des épaules réconfortantes et plus encore via internet. En tant que blogueuse, je me suis retrouvée au fil de mes pérégrinations parmi des réseaux, j'ai découvert d'autres blogueurs et blogueuses, parmi lesquels des parents mais pas que. J'y ai découvert des gens formidables, du soutien, du partage et des amitiés précieuses, et qu'il est bon de savoir qu'ils sont là pour vous. L'inconvénient étant bien sûr d'avoir envie de se voir en vrai, de faire plein de choses ensemble mais cela se fait petit à petit dès que possible.

 

N'oublions pas la possibilité quand l'occasion se présente d'avoir sous la main des copains et copines de joie parentale mais pas que, de fréquenter des restaurants Kids Friendly, ces restaurants où l'on n'a pas à avoir peur d'envahir l'espace vital et de perturber le calme, il en existe sur Lyon, notamment le café familial La Kfêt aux mômes, ou bien La parenthèse où l'on est très bien accueilli et on se régale pendant que les enfants jouent à l'étage où des caméras permettent de garder un oeil sur les bambins tout en savourant un bon déjeuner, brunch ou goûter avec les copains!

 

Reste encore que quand nos enfants arrivent à l'école, on peut tenter sa chance auprès des parents qui sont là comme vous, pas toujours évident quand ils se connaissent déjà entre eux, ou quand ce sont plutôt les nounous que vous croisez et pas les parents travailleurs trop pressés, mais c'est une piste à ne pas négliger, participer à l'organisation de la Fête de l'école c'est aussi un bon moyen de se faire connaître et de rencontrer des parents, qui sait un jour je me ferai peut être des copains comme ça. En tout cas je me donne la peine, pour ma 2ème année me voilà responsable du maquillage, moi la timide et réservée maladive je me fais violence et ma fille en sera heureuse!

 

Je vous laisse regarder l'émission si jamais vous l'aviez loupée et vous retrouve bientôt pour une nouvelle émission ;-)

 

N'hésitez pas à partager et nous rendre visite sur la page FB de l'émission par ici!!

 

 

 

 

Voir les commentaires

2014-05-04T22:50:07+02:00

De fil en aiguille

Publié par chocophile

Il y a longtemps déjà, j'ai acheté un livre pour faire des petits vêtements de poupons tricotés. Je me suis dit, oh la la si je savais faire ça, ce serait génial!

Mes essais au tricot s'était résumés à des kilomètres de point mousse et autre jersey ou côtes, de fil en aiguille, je n'avais jamais abouti à quoi que ce soit d'autre que des pseudo écharpes. 

Je m'étais bien plongé dans un ou deux patrons plus élaborés, mais n'y comprenant rien et considérant déjà comme un exploit incommensurable d'avoir su monter des mailles sur une aiguille et réaliser quelques points, que finalement j'avais renoncé à devenir une tricoteuse de pulls et autres merveilles.

Alors voilà, un jour tout de même, je me suis lancée, je me demande même si je n'étais pas, pleine d'optimisme naif, venu montrer par ici un début de turbulette... Qui resta un début! J'ai plié sous la difficulté, je n'avais rien compris, enfin je n'avais pas su lire entre les lignes, et pour comprendre comment dérouler tout ça, il faut savoir, essayer en tout cas, réfléchir encore et encore. En fait, probablement faut-il déjà être une tricoteuse avertie. 

Du coup, honte à moi, je ne suis jamais venu montrer la suite, un fail! (qui ne s'est sûrement pas vu :D)

Et puis, il y a quelques temps, j'ai repris mes aiguilles, du fil et mon bouquin. Allez savoir pourquoi, j'ai eu envie de changer de mon crochet, j'ai eu envie de réaliser un truc nouveau, et très très envie de réussir cette fois! 

Quant à se donner un défi, j'ai choisi la salopette, pourquoi faire simple?

Vous voulez voir ce que ça a donné?

 

 

 

De fil en aiguille
De fil en aiguille

Coup de bol, niveau dimension Bébé Trésor rentre dedans (un grand merci à lui d'avoir bien voulu poser!) :p

Alors voilà, je me suis bluffée moi même, j'ai eu quelques écueils mais j'ai réussi mon défi \o/

 

Evidemment, les aiguilles m'ont démangé à peine ce petit poupon fut-il dans la salopette! 

Je me suis donc lancée dans un gilet!

Cette fois-ci aussi, il y eut des écueils, et des pièces faites et refaites pour plein de raisons variées, notamment des petites mains habiles qui ont trouvé marrant de défaire tout ce petit monde de l'aiguille!!

Au final, il y a un semblant de problème de taille, les boutonnières bof pas terrible, et encore d'autres soucis, mais j'ai fait un gilet!!

Regardez :

De fil en aiguille

Et vous savez quel modèle j'ai choisi pour tenter une nouvelle fois?

Oui, oui... La turbulette, la fameuse ;-)

Je vous montre bientôt?

 

Voir les commentaires

2014-03-05T10:47:07+01:00

Le rendez vous De parents à parents sur la FM : Le chocolat à tous les âges?

Publié par chocophile
Le rendez vous De parents à parents sur la FM : Le chocolat à tous les âges?

Je vous en avais parlé la semaine dernière, et vous avez pu entendre et même voir Karine entourée de Cranemou et Claire de La vie des triplés dans la toute première émission De parents à parents sur Lyon 1ère.

 

Comment? Vous avez loupé ça?

 

Pas de souci, vous allez pouvoir vous rattraper par ici, et écouter Cranemou vous parler de vacances scolaires et Claire de grossesse multiple :-)

 

Et aujourd'hui, pour l'émission #2, vous retrouvez Sandrine du site Voyages et enfants qui nous parle de vacances au ski avec les enfants, et une gourmande passionnée de chocolat, oui oui c'est bien moi, et je vous parle de chocolat, à partir de quel âge on peut faire découvrir ce délice à nos petits bouts ;-)

 

A nos côtés, vous retrouverez également Grégory Tudela du GRAC pour le festival On Cartoon qui se déroule jusqu'au 9 mars dans les salles du Grand Lyon.

 

Vous avez envie de nous voir à l'oeuvre en image dans les studios de Lyon 1ère?  Voilà pour vous!!

 

 

Un grand merci à Gérald Bouchon qui nous acceuille sur Lyon 1ère, à Karine Boyer-Kempf notre super animatrice, Thierry Kiefer et Fabien Blanchon pour la super réalisation, à Sandrine qui a partagé cette grande première pour nous, merci pour toute cette bonne humeur!!! 

 

 

 

Pour en savoir plus sur les livres dont je parle :

 

         

 

 

J'espère que ça vous aura plu!

Dès la semaine prochaine, une nouvelle émission De parents à parents, venez voir le programme qui vous attend sur le site Imaginaire enfant.

N'hésitez pas à devenir fan de la page de l'émission où vous pourrez suivre notre actu ;-) 

Voir les commentaires

2014-03-04T15:07:56+01:00

Pop pop pop

Publié par chocophile

C'est l'histoire de petits grains de maïs qui se glissent dans une boite en silicone rouge... On y est pas mal, se disent-ils!

 

 

Pop pop pop

Soudain, la boîte se ferme et se retrouve sur un plateau tournant. Un tour de manège en pleine lumière, un léger bourdonnement en guise de musique. Et à l'intérieur, ça fait des chatouillis pensent les petits grains, que se passe-t-il?

Et là, dans la chaleur ambiante, les petits grains se mettent à danser, à sauter puis, dans l'euphorie, pop, pop, pop, la métamorphose! Les petits grains de maïs sautent de joie en devenant des gros flocons blancs :-)  

Pop pop pop

Pendant ce temps là, des pistoles de chocolat noir qui n'avaient rien manqué de ce qui se passait, se disent qu'il serait tellement sympa d'aller faire un tour de manège elles aussi! Elles sautent dans un saladier et c'est partiii!!

Pop pop pop

Bien sûr, elles en fondent de plaisir!

Pop pop pop

Alors, les petits grains de maïs métamorphosés, désireux de prolonger la fête, sautent dans le saladier pour faire amis amis avec le chocolat!

Les voilà brassés, mélangés, dans une ronde amusante, jusqu'à ce qu'ils ne fassent plus qu'un.

Pop pop pop

Après toutes ces émotions, un peu de repos dans un endroit frais ne leur fait pas de mal, au contraire!

Pop pop pop
Pop pop pop

Cette petite histoire bien sûr, ne mentionne pas la gourmandise des petites mains qui viennent tremper les doigts dans le saladier de chocolat à s'en mettre plein les babines, ni du sort qu'il aura été fait à ces délicieux pop corn enrobés de chocolat... Miam ;-)

Voir les commentaires

2014-02-26T19:47:01+01:00

L'attrapeur de rêves

Publié par chocophile

Les attrapeurs de rêves, ce sont ces beaux objets indiens (d'amérique) placés au dessus du berceau des enfants pour capter les mauvais rêves qui seront emprisonnés puis détruits aux premiers rayons de soleil, tout en laissant passer les bons pour de belles nuits paisibles.

 

J'adore ça, je les trouve beaux et poétiques, chargés d'une jolie symbolique, et j'ai toujours eu dans l'idée d'en faire un jour moi même, et puis je n'en ai jamais pris le temps. Il y a quelques temps (un moment déjà!) j'ai voulu en confectionner un pour ma puce, je suis donc partie en quête de matériel : 

- du fil

- des plumes

- des perles

- un cercle (le plus ardu, j'envisageais d'utiliser un cercle à broderie, ne trouvant rien qui m'aille!)

 

Je m'en étais tenu là, et puis il y a quelques jours, j'ai trouvé des cercles de la marque Hama, qui sont utilisés pour les perles à repasser. Esthétiquement ce n'était pas ce que je voulais mais je me suis dit que cela pourrait être pas mal pour un premier essai étant donné qu'il a des trous tout autour dans lesquels on peut aisément glisser le fil...

 

Pour le fil j'ai utilisé de la laine. Quelques plumes colorées et des perles en bois pour le côté traditionnel.

 

 

L'attrapeur de rêves

Pour le comment je me suis inspiré de ça :

 

Diy Dream Catcher

 

L'attrapeur de rêves

Dans l'idéal il aurait fallu recouvrir le cercle avec de la laine pour que ce soit plus joli, le plastique je le disais n'est pas des plus esthétique, j'ai commencé par tisser la toile ce qui aurait rendu la tâche longue et complexe (pour ne pas dire autre chose, hum!), j'ai donc laissé tel quel en me disant que je ferai mieux la prochaine fois.

 

Et sinon je me suis bien cassé la tête pour obtenir le motif de la toile, immanquablement j'obtiens soit ce motif tronqué au départ, soit un motif pas joli déformé si je tente de combler... Encore une fois, j'ai laissé tel quel, je voulais vraiment qu'il soit prêt pour ma puce, je tenterai de trouver un tutoriel adéquat pour résoudre cette énigme pour le prochain.

 

Pour le fil, la laine est un fil aisé à utiliser, je pense qu'on peut faire plus joli encore avec d'autres types de fil. Afin que le tissage soit plus aisé j'ai enfilé mon fil dans une aiguille à laine. 

 

Une fois la toile tissée, j'ai rajouté les fils avec les plumes. J'ai simplement noué les plumes avec le fil et glissé à l'intérieur des perles pour que le noeud se voit peu. J'ai noué le fil régulièrement espacé sur le cercle.

 

On peut envisager de mettre des perles à l'intérieur même de la toile pendant le tissage, le motif de celle-ci peut aussi varier.

 

J'ai dans l'idée qu'il y a une infinité de possibilité, et j'ai très envie de m'y essayer :-) A moi de trouver matériel et idées... et un peu de temps aussi!

 

En attendant mon prochain essai, je vous souhaite de doux rêves!

 

Voir les commentaires

2014-02-26T00:39:30+01:00

De parents à parents

Publié par chocophile
De parents à parents

De parents à parents, voilà le titre d'une émission de radio dont le tout premier numéro sera diffusé à 9h30 ce 26 février sur la radio indépendante Lyon 1ère!!

 

Animée par Karine Boyer-Kempf, que l'on peut retrouver sur son blog Les princesses de marie et sur le site Imaginaire enfant, chaque émission verra se réunir blogueurs, blogueuses et invités pour parler de sujets qui s'adresseront à tous ceux qui aiment les enfants!

 

Vous avez envie de savoir de qui se compose la fine équipe de blogueurs? N'hésitez pas à aller les découvrir si vous ne les connaissez pas déjà...

 

Il y aura :

 

- Aude // Yeude (http://www.yeude.fr/)

- Catherine // Blablapipelettes (http://blablapipelettes.canalblog.com/)

- Claire // La vie des triplés (http://www.laviedestriples.com/)
 
- Charles // Voilàpapa (http://voilapapa.wordpress.com/)

- Eva // Rock’n Lolita (http://rock-n-lolita.com/)
 
- Laurie // Amour Bébé Episio (http://amour-bebe-episio.blogspot.fr/)
 
- Nannymel // Fantadys (http://fantadys.wordpress.com/)

- Natacha // Cranemou ( http://www.cranemou.com/)

- Romy // Luxe, Glam et Volupté (http://luxeglamvolupte.com/)

- Sandrine // Voyages et Enfants (http://www.voyagesetenfants.com/)
 
 
Et moi même!
 
Je fais donc partie de cette belle aventure, et vous pourrez me retrouver lors de la 2ème émission, pour vous parler de ... Je vous laisse deviner?
 
L'émission sera diffusée le mercredi à 9h30 sur Lyon 1ère, et rediffusée le samedi et le dimanche. Si vous habitez au-delà d'un rayon de 50km autour de Lyon, pas d'inquiétude, l'émission sera en podcast sur le site de Lyon 1ère et même en vidéo (oui parce que en plus on est filmé ;-) )
 
Vous pouvez aussi retrouver l'émission sur sa page facebook!
 
C'est partiiiiiiiii!!!!!
 
 
 
 

 

De parents à parents

Voir les commentaires

2014-02-22T23:51:53+01:00

Le secret très secret

Publié par chocophile

Secret Tres Secret (Le)

"Je me dis que les grands n'aiment pas parler de la mort.

C'est un mot interdit, un mot qui leur fait peur.

Parce qu'ils ne savent pas ce que c'est...

comme un secret très secret.

Personne ne nous a jamais expliqué. Personne n'est jamais revenu."

 

Anatole a perdu son papi, et son sourire est parti avec lui. Sa maman et sa mamie font leur possible pour le consoler, mais elles ont le coeur gros. Auprès de son frère, il va pouvoir se souvenir des moments heureux, poser des mots sur celui qui fait peur aux grands.

 

Il y a des choses comme ça qui tombent à pic, cet après midi, je suis tombée sur cet album aux dessins doux et magnifiques, à l'histoire tendre et qui m'a fait monter les larmes aux yeux. 

 

Hier j'ai souhaité d'heureux anniversaires de naissance à de beaux bébés qui fêtaient leur tout premier, à une jolie princesse de 3 ans, à un chouette camarade de 31 ans, au mari d'une adorable corse qui soufflait ses 57 bougies, et j'ai trouvé ça chouette de célébrer la vie.  

J'ai bien essayé de ne pas penser à cette date, de ne pas laisser l'ombre envahir la lumière, et pourtant je sais bien que c'est peine perdue. A minuit le 20, lorsque l'on a basculé au 21, j'ai songé à ce coup de fil d'il y a deux ans, celui qu'on ne voudrait jamais recevoir.

J'ai songé à cette étrange coincidence, ce doudou qu'il avait offert à sa petite fille et qu'elle a soudain fait celui du moment. Ce soir, lorsqu'elle l'a serré très fort, je n'ai pu retenir un sourire et lui ai glissé à l'oreille que c'était celui de Papi G...

C'est ton papa, Papi G?

Oui...

Et il a vu ce doudou et il s'est dit qu'il va me l'offrir?

Oui...

Il l'a trouvé où ce doudou?

Dans un joli magasin de doudou sûrement...

Et il est mort Papi G. 

Oui...

Ça fait longtemps que je l'ai pas vu maintenant.

Oui...

Et moi j'ai encore mon papa.

...

 

Cet album, il aurait pu être pour elle, je lui lirai.

Cet album, il est pour moi. 

Elle, elle sait, elle a tout compris. Plus que moi encore.

Plus encore que cette enfant morcelée que je reste, cette enfant qui a grandi sans avoir jamais connu ses grands-parents, les uns morts avant que je ne naisse ou quelques temps après, trop tôt pour que j'en ai le moindre souvenir, ou plus tard sans même jamais avoir eu connaissance "officiellement" de moi... Sans jamais avoir connu le reste de sa famille pour une sombre raison que je n'ai jamais vraiment comprise, comment d'un arbre généalogique indéniablement immense peut-on se retrouver si seules? Et puis celui qui aurait du être mon pilier et qui n'a fait partie de ma vie qu'en pointillé, et dont je dois faire le deuil, pas seulement de lui mais aussi de tout ce qu'on a jamais pu être et de tout ce qu'on aurait pu être encore. Et puis cet être qui aurait été le seul point commun entre entre eux et moi, entre ce tout et ce rien, celui dont on rêve, un grand frère, que la vie a décidé de faire naître pour le reprendre à peine né. 

Non décidément je ne comprends toujours rien ni à la vie, ni à la mort. Il n'y a sans doute rien à y comprendre, parce qu'on ne peut pas comprendre l'abandon perpétuel.

Oui c'est ça... Etre abandonnée de bout en bout.

Et de le craindre encore, au détour d'une fraction de seconde, l'abandon semble être l'essence même.

 

 

Voir les commentaires

2014-02-08T19:26:48+01:00

Le berceau vide

Publié par chocophile

 

 

Au hasard des chaînes qui défilent, je m'arrête sur Arte hier soir.

Pourquoi cette jeune femme dans cette scène m'interpelle, je n'en sais rien, mais je ne passe pas mon chemin. Je sens pourtant l'atmosphère de ce film, commencé déjà il y a un long moment, chargée... Le titre que je découvre, "La naissance du jour", le résumé qui s'affiche sur l'écran, me laisse comprendre quel drame se joue.

Rien n'y fait, je persiste.

Quand je prends l'histoire en cours, Lara, jeune femme de 25 ans enceinte de 6 mois, reçoit le coup de fil d'un médecin de l'hôpital qui s'inquiète qu'elle ne soit pas venue, elle ne doit pas tarder. C'est ce que je crois comprendre des mots que le médecin prononce, je n'ai pas vu pourquoi, mais les éléments de l'histoire s'imbriquent dans ma tête. Je pense d'abord qu'elle a perdu son bébé et qu'elle fait semblant d'être toujours enceinte auprès de tout le monde, qu'elle donne le change, avec un coussin, certainement conditionnée par bon nombre de téléfilms et autres films américains où l'on voit des femmes simuler la grossesse à grand renfort d'artifices ventraux. 

Je nie l'évidence, tout comme Lara qui refuse d'accepter la réalité, ou plutôt de devoir y faire face, la douleur est immense.

Quelques scènes plus tard, les choses s'éclaircissent, la réalité est dure. Point d'artifice, le bébé de Lara est toujours au creux de son ventre, mais il ne vit plus. Elle va devoir accoucher d'un bébé sans vie.

Ce bébé surprise, qu'elle ne s'attendait pas voir venir donner un sens à sa vie, et il allait falloir affronter cela. L'horreur. 

J'ai vu Lara affronter le livreur qui apporte le berceau qu'elle monte et qui restera vide, faire semblant de rien au milieu de sa famille, auprès de ses amis, avec qui elle est désagréable, s'ils savaient.. Ils ne savent pas, pour eux elle porte la vie, elle sait qu'elle porte la mort.

Jusqu'à ce qu'elle s'effondre. 

On retrouve Lara hospitalisée, on vient la voir pour lui proposer de voir son bébé. J'ai vu là une scène des plus bouleversantes qui m'ait été donnée de voir. Je me suis demandé l'espace d'un instant ce qu'ils allaient montrer de cet instant de vie si déchirant. Comment ils allaient pouvoir nous montrer ce bébé, comment Lara qui décide après avoir demandé à quoi bon le voir, qu'elle veut voir son fils, comment allait-elle exprimer l'émotion qui allait la traverser... La sage femme entre avec une toute petite corbeille dans laquelle on voit ce si petit bébé emmailloté, il est beau, il semble dormir paisiblement. Elle le lui dépose en répondant par l'affirmative à Lara qui demande si elle peut le prendre, et les laisse tous les deux, mère et fils dans une étreinte qui a fait déborder toutes les larmes que je retenais jusque là. Une caresse, un baiser, je ne sais plus, cette main minuscule saisie par la sienne.

 

La douceur... La douleur.

 

Mille pensées émues à toutes ces mamans, ces papas dont les petits anges ont du regagner le ciel, bien trop tôt.

 

Mes bébés sont là, dans mes bras, je suis bénie des dieux. 

 

 

 

Voir les commentaires

2014-02-03T10:26:22+01:00

La méprise colorée

Publié par chocophile
La méprise colorée

Je suis maman. Deux fois maman, j'ai eu le grand bonheur d'avoir une petite fille il y aura bientôt 4 ans et demi, et un petit garçon il y a presque 18 mois.

Bla bla bla, c'est formidable, quelle chance, le choix du roi, tout ça... Ce qu'on peut entendre, c'est ancré dans la tête des gens c'est fou.

Ceci dit, apparemment c'est plutôt deux nanas que j'ai... Mon bébé est très régulièrement pris pour une fille. 

Pourquoi? Parce que j'ai l'audace, au grand dam du papa, de laisser ses magnifiques cheveux blond vénitien vivre leur vie de cheveux de bébé, ils sont longs, et bouclés sur la nuque, les oreilles ne sont pas dégagées. J'ai tout de même coupé la frange deux fois, et je vais devoir passer à la 3ème sous peine que les yeux n'y voient plus rien :p Il n'y a pas là de raison particulière autre qu'une maman qui voit grandir son bébé mais tient à garder le charme de sa chevelure de bébé chatoyante qui lui va si bien. Le papa, traumatisé par une coupe au bol longue dans son enfance, insiste pour que les oreilles soient dégagées, pour que le cheveu soit court et pas long à y mettre des barettes... Où est-il écrit déjà qu'un garçon doit avoir la coupe réglementaire garçon? Et de me souvenir que nous deux, parents d'une adorable petite fille à la chevelure bouclée qui s'allongeait de jour en jour, ne voulions en aucun cas couper ses beaux cheveux de bébé, surtout pas, au risque de les voir disparaître ces belles boucles... Et là curieusement, cela ne posait aucun problème de conscience... Le féminin a des cheveux longs, il a le droit lui!

 

Pourquoi encore? Parce que j'ai l'audace de faire porter à mon bébé garçon, une écharpe rose et blanche avec des fleurs! Aucune volonté particulière de ma part encore une fois, juste une écharpe que j'avais achetée pour sa grande soeur, et je ne l'avais pas choisie parce qu'elle était rose fille et à fleurs , non ce jour là dans les modèles proposés c'est celle qui me plaisait! Et aujourd'hui, elle me plait toujours et quand j'ai eu besoin de couvrir le petit cou de mon bébé, je lui ai mis. Et depuis, je lui mets toujours. Alors j'entends "oh qu'elle est mignonne" "fais attention à la petite fille" et j'en passe. Le plus souvent je ne conteste pas. Parfois je dis "ah non c'est un petit garçon", et là je vois des visages décomposés et confus, se confondant en excuses. Mais.. y'a pas de mal! Considérer que mon petit bébé soit une fille ne constitue en rien une insulte, ne le rend pas moins mignon, charmant et adorable, ne fait pas de lui un petit garçon moins.. moins quoi d'ailleurs (?! ) que les autres!

 

Je me rappelle des anecdotes quand ma fille était bébé, une femme m'avait interpelé en me demandant si ce bébé que je tenais dans mes bras était une fille ou un garçon, "non parce que le pyjama jaune là on sait pas"... Oui et alors?! C'est un bébé!!

Une vieille dame aussi qui avait pris ma fille pour un garçon alors même qu'elle était habillée avec des vêtements mauve violet de la tête aux pieds, des vêtements qu'on m'aurait sûrement reproché de vouloir mettre à un garçon.

 

Comme quoi le seul problème qui soit, c'est dans la tête des gens! Il faut étiqueter, cataloguer, mettre dans des cases préconçues, et attention à vous si vous déviez de la route.

 

Vous voulez que je vous dise ce qui m'énerve, c'est que j'ai pu penser qu'il fallait que j'achète une autre écharpe à mon petit bout, que je sois allé voir l'autre jour si je pouvais en trouver une plus...moins... Et le plus drôle, la seule qu'il y avait était... bleue! Oui bleue, et surtout clairement du côté garçon des accessoires. Je l'ai prise, et j'ai réfléchi tout le temps que j'ai passé dans le magasin à regarder les autres vêtements. Puis je suis allé la reposer. Pas parce qu'elle ne me plaisait pas, pas parce que bleu ça fait forcément garçon, mais parce que ce choix était fait pour de mauvaises raisons. Et je ne veux pas faire de choix dicté par je ne sais quelle convenance qui arrangera le regard des autres.

 

Tiens pour le coup une écharpe arc-en-ciel pour mes deux amours, voilà ce qu'il nous faut!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog