Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-08-05T08:50:00+02:00

Avoir un enfant est-il un droit? Vendredis intellos #4

Publié par chocophile

vendredis-intellos.jpg 

Cette question dérangeante, à mes yeux, est le titre d’un article du numéro spécial « Tout sur la mère » de la revue Books, dont il a été question dans les vendredis intellos et que j’ai donc eu envie de lire ;)

La question ici n’est pas si dans l’absolu on a le droit de faire un enfant quand le désir s’en fait sentir, pourquoi diable faudrait-il une autorisation pour cela et qui la donnerait d’ailleurs, sur quels critères!?!?

Non, sont concernés ici, ceux qui ne peuvent pas répondre à ce désir en suivant simplement le mode d’emploi ! En d’autres termes, doit-on accorder le droit à la procréation médicalement assistée (PMA) aux personnes en mal d’enfant pour une raison médicale ou autre ?

Là déjà, je n’avais lu que le titre et le sous-titre, et déjà je bouillonnais de l’intérieur. Je sentais déjà que les arguments de l’auteur qui s’appuie sur le bouquin d’une philosophe britannique « Making Babies. Is there a right to have children?”, n’allaient pas me plaire du tout !

Et je ne me suis pas vraiment trompée!

La ptite dame, en gros elle commence par dire « pas de bras, pas de chocolat ! ». Non, la baronne philosophe ne prononce pas cette phrase ridicule évidemment, mais dit que « certaines personnes sont incapables d’avoir des enfants, voilà tout » et pour appuyer ses propos elle n’hésite pas à appeler la cavalerie en la personne de Kant disant « devoir suppose pouvoir ». Donc quelle qu’en soit la raison, tu ne peux pas avoir d’enfant, tant pis pour toi !

D’autres arguments implacables, madame la baronne ?

Faire un enfant, ne repose en rien sur un « besoin fondamental de l’être humain », si c’était le cas, il serait ressenti par tout le monde, hors évidemment ça n’est pas le cas. Donc comme ce n’est pas fondamental, tu fais avec... ou plutôt sans !

La baronne ne s’en tient pas là, elle dit tout de même que « la procréation est pour bien des gens une puissante aspiration », et que par conséquent les médecins se doivent de répondre au « devoir sacré d’enfanter » avec la « compassion » de leur profession. Donc ce n’est pas fondamental, mais quand même pour ceux qui voudraient s’élever au rang de parents, on peut faire un effort !

Des arguments incroyables, notamment sur la question de pourquoi vouloir faire un enfant, débat complexe pour lequel il y aurait beaucoup à dire ;)

Et puis il est question des détracteurs qui voient la PMA comme « le mal absolu ». Ceux qui « condamnent l’usage de l’embryon », ceux qui y voient un « feu vert à la conquête du monde par les homosexuels », ceux qui reprochent aux « femmes de mettre entre parenthèses leur devoir sacré d’enfanter pour se consacrer à leur carrière ou s’amuser comme des folles » et se retrouve parfois par conséquent à devoir demander de l’aide… Et la baronne, elle a des arguments pour leur dire à ces détracteurs que d’abord les homosexuels n’attendent pas la permission pour se démerder et en faire des enfants avec les moyens du bord alors pourquoi pas leur accorder directement la PMA. Elle dit carrément que la société le leur permet, moi je dirai plutôt qu’elle ne peut les en empêcher et que si on leur accorde la PMA ce sera les reconnaître en tant que parents, ce qui n’est pas franchement pour demain. Et puis les carriéristes qui veulent un enfant sur le tard, si elles veulent congeler leurs ovocytes au cas où, tant qu’ils sont gaillards, on crie au scandale mais si elles tombent enceinte spontanément c'est très bien, alors pourquoi leur refuser la PMA ? Très bien, très bien, je ne suis pas sûre que le regard sur les mères qui enfantent sur le tard soit bienveillant, encore aujourd’hui…

Selon l’auteur de l’article, la société serait permissive au nom de la liberté, mais n’approuverait, ni ne favoriserait pour autant la chose !!

Pour finir, il aborde un argument qui pour lui serait le meilleur en la matière, et en faveur d’un « certain conservatisme » : l’ignorance. Selon lui on ne peut pas dire jusqu’où vont nous mener les « innovations biotechnologiques » dont celles liées à la PMA. La société peut autoriser  des choses telles que celles-ci, elle n’a guère le choix mais de là à les encourager ? Là évidemment, j’y entrevois les craintes sur cette grande inconnue pour la plupart, de la science de l’infiniment petit, dans un domaine que même les spécialistes ne peuvent maîtriser tant la part de mystère reste grande, où l’imagination peut conduire à craindre la manipulation génétique des embryons, le clonage, l’utilisation du DPI (diagnostic préimplantatoire) pour des motifs futiles tels que le choix du sexe ou pire la couleur des yeux et encore bien d’autres choses...

 

Pour ma première participation aux vendredis intellos, un vaste sujet que celui-ci, et j’aurai tellement de choses à  lui dire à la baronne, mais je vais peut être avoir du mal à rester partiale, calme et claire. Je vais quand même dire que ça me semble très réducteur, c’est une question bien plus complexe que tout cela. Derrière des questions financières, sociétales, morales et éthiques, il y a des hommes et des femmes qui ont un désir (quelle qu’en soit l’origine !!) et pourquoi chez eux serait-il à remettre en cause, pourquoi parce que ça ne se fait pas « naturellement », parce que ça ne correspond pas à la « norme », faudrait-il le laisser à l’abandon alors qu’aujourd’hui on peut aider ?

 

Le livre et l'article datent de 2003, depuis de nouvelles avancées dans le domaine ont été faites, et sur le plan bioéthique la remise en question est perpétuelle. Il y aurait encore beaucoup à dire, peut être un autre vendredi...

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

commentaires

Phypa 05/08/2011 23:10


Le monde est un peu bizarre : on ne demande rien au gens qui font des enfants sans forcément les avoirs voulus (l'UNICEF estime tout de même à 2 millions les enfants les enfants pris en charge par
des institutions dans le monde) mais dès qu'on ne les "pond" pas comme on respire, il faut se justifier .
Au lieu de moraliser et de polémiquer, posons nous la question de ce qu'est être parent.
Pour moi c'est un peu : on aide nos enfants à grandir, et eux ils nous aident à bien vieillir.


chocophile 06/08/2011 23:16



bien sûr, ce n'est pas la façon dont on devient parent qui importe mais bien la belle aventure qui commence une fois qu'on a la chance de l'être..



Marie 05/08/2011 23:09


Billet très intêressant!

La baronne, elle n'a pas dû avoir de problèmes pour faire des enfants...
En gros, elle pense juste que le progrès, c'est de la merde, non? J'exagère un peu là mais bon...

Heureusement que la science est là, pour aider toutes les personnes en difficultés (elle m'a donné un coup de pouce à moi aussi).


chocophile 06/08/2011 23:11



Merci :) Tu penses qu'elle n'a pas du avoir de problèmes, elle en a même 5 des enfants !!! Je suis d'accord avec toi, heureusement qu'elle est là la science pour nous donner le coup de pouce :))



Mme Déjantée 05/08/2011 15:59


Merci beaucoup de ta contribution...
Je vais aller à la pêche des quelques neurones qui me restent en cette journée survoltée pour commenter quelques peu...
D'abord pour refroidir les esprits face à ce genre de propos hyper polémiques (et hyper intolérants!!) dont je me demande parfois s'ils ne sont pas relayés que pour faire vendre (je ne parle pas de
toi bien sûr qui t'interroge à raison mais de cette baronne!!!!)...et qui occultent totalement la légitimité de certains questionnements éthiques en matière de PMA...

Beaucoup de contributions cette semaine sur le choix ou non de devenir parents, beaucoup d'autres aussi sur les Mille et un façon de le devenir... je crois que ça promet un bon débriefing (si je
rassemble mes neurones évidemment!!)!!


chocophile 06/08/2011 23:09



C'était un plaisir pour moi de participer :) Etant concernée par le sujet, je sais oh combien la PMA est source de débat. Bon courage pour le débriefing ;)



AnneLaureT 05/08/2011 15:43


Oui, moi aussi, je lui claquerais bien le beignet, à la Baronne ;-) !!!
Et j'en profiterais pour lui dire deux ou trois bricoles, moi qui n'arrive pas à procréer...

Très chouette billet !

Bisous.

*


chocophile 06/08/2011 23:06



Merci à toi. Je pourrai le lui claquer avec toi étant très concernée moi aussi..


Bisous



Frimousse 05/08/2011 14:38


Ta baronne m'a profondément énervée ! Elle a, je pense, oublié en cours de route la notion d'humanisme.
Merci pour ce billet ;-)


chocophile 06/08/2011 23:04



Merci de m'avoir lue. Moi aussi elle m'a mis les nerfs!!



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog