Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-05-10T16:59:00+02:00

Daurade Royale au soleil

Publié par chocophile

Aie Chocophile se lâche avec un jeu de mot de la mort qui tue (remarque le ridicule ne tue pas paraît-il!!) et en plus du soleil y'en a même pas malgré quelques tentatives de percée entre les nuages...

Mais Daurade il y avait bien au déjeuner, et royale, parce que c'est son petit nom à ce poisson, pourquoi Daurade Royale tiens??

Enfin, ce majestueux poisson a atterri dans ma cuisine… entier !!! Non je ne suis pas de ceux qui pensent que les poissons sont carrés avec du pané dessus, toute petite j’ai fréquenté quotidiennement un pêcheur assidu qui ramenait de gros brochets et j’ai vu tout ce qu’on leur fait à ces poissons avant qu’ils n’arrivent dans l’assiette, glups !

Seulement depuis, moi toute seule en vrai jamais je n’ai « pratiqué » ça dans ma cuisine…

Bon soit, le sale boulot avait déjà été fait, m’étaient donc épargnés l’écaillage et surtout le vidage…Ouf !! Je crois que je n’aurai pas pu. Non vraiment pas ! Déjà là, le manipuler, le mettre dans un plat, l’arroser avec du jus de citron et de l’huile, le saler, le poivrer, tout ça avec son œil qui vous regarde, misère !!! Plus facile de ne pas penser à l’animal relié à son filet ou à son steak dans l’assiette quand on ne l’a pas vu entier avant.

Mon livre de recette consulté pour l’évènement, étant complètement perdue et perturbée, me disait de faire une entaille en croix sur le dos… Sont malades, ça va pas non !!! Alors j’ai fait un terrible effort, j’ai entaillé la bête…mais ça m’a fait mal aux tripes. En d’autres temps ou dans Koh Lanta ma sensibilité exacerbée m’aurait fait crevée de faim ha ha ha !!

Les tortures affligées ont continué après ça, 230°C dans le four, aie !!

 

Et une fois sortie du four, j’en fais quoi moi de la bête dont je ne vois plus clair dans l’œil hein ???

Après hésitation j’ai réussi à le scinder en deux, retirant la chair du dessus puis extirpant la tête et les arêtes centrales d’une traite, j’ai cru voir comme les piranhas dévorés par le marsupilami J

Un peu de tri pour enlever la peau et autres petites arêtes cachées…

 

Et... oh ...punaise, c’est bon !! Enfin un vrai goût de poisson et une vraie chair de poisson tendre à souhait. Moi qui suis en grève de poisson frais depuis longtemps parce que pas moyen d’en trouver qui ne soit pas insipide ou caoutchouteux, je ne regrette pas d’avoir du affronter la bête en face.

 

Je ne suis pas pour autant prête à faire le sale boulot d’avant, faut pas exagérer non plus, déjà que je dois me coller à la manipulation tout ça (ça sent le poisson alors…), et encore moins de glisser dans l’eau bouillante une langoustine ou un crabe vivant !!

 

PS : pas de photo de la Daurade, trop indécent !!

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

brigitte calippe 15/05/2010 12:08


ah ah ah ah !! vieilles peurs du poisson qui regarde ! ah ah ah ! et pourtant, que c'est bon. N'est-il pas pénible, atroce,de manipuler poule, lapin, canard ?? faire partie de la génération qui
connait la poule plumée sur les genoux, la peau du lapin à sécher, le canard qui continue à courir sans tête, ca devient rare ! Comme quoi,nous sommes aujourd'hui démunis du réflexe de vie ! c'est
bien ma fille c'est bien ! apprends à Siobhan que les poissons ne sont pas carrés et panés, apprends à Siobhan qu'une poule ca court avec ses plumes ! et tout et tout !


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog