Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-11-17T15:40:00+01:00

Il y a des Voisins qu'on aime...

Publié par chocophile

Si si on peut avoir des voisins sympas... enfin ça doit être possible...d'autres moins sympas, ça aussi c'est possible... Mais évidemment dans mon esprit de gourmande lyonnaise, ce n'est pas de mes voisins de paliers dont je veux parler, mais d'un Voisin qui loge dans plusieurs endroits de Lyon...

 

Et ce Voisin là c'est mon copain... forcément il est chocolatier !!!!!

 

Et entre autres il fait des bouchées...

 

voisin

 

voisin2

 

 

Du praliné, de la pâte d'amandes, du chocolat noir....Ahhhh!!

 

Sinon chez eux j'y passe souvent pour leurs spécialités : Le coussin et la quenelle! Et je les ai fait découvrir à tous mes amis qui veulent tous en acheter quand ils viennent pour les faire goûter à leur tour... Voilà une façon que j'aime de répandre de la douceur dans ce monde de brutes!

 

coussins 

 

LE COUSSIN DE LYON

En l’an 1643, une terrible épidémie ravageait la
cité et pour la combattre, les échevins lyonnais
firent le vœu de se rendre en procession sur la
colline de Fourvière où l’on allait déjà prier la
Vierge, et de remettre un cierge de sept livres
de cire et un écu d’or sur son coussin de soie.
Chaque année depuis lors, le 8 septembre,
les magistrats de Lyon renouvellent le vœu des
échevins tandis que retentissent les trois coups
de canon annonçant à la ville que le vœu a été
respecté. C’est ce coussin de soierie qui a inspiré
la création du Coussin de Lyon dont la réputation
gourmande dépasse largement les murs de
la cité.

 

quenelle 

LA QUENELLE DE LYON

Spécialité de Voisin “la Quenelle de Lyon”, est
composée d’amandes, de noisettes et de sucre
cuits ensemble, longuement broyés pour en faire
un délicieux praliné et recouverte d’un mince
nappage de chocolat blanc. La Quenelle se dit
truffée lorsqu’elle est pailletée de fins éclats de
café Moka. “La Quenelle de Lyon” a un ancêtre
fameux que célébra Brillat-Savarin, Roi des
gourmets s’il en fut, la quenelle au brochet, aux
écrevisses, aux truffes. C’est au XVIIIème siècle,
qu’elle apparut, et certains pensent que son nom
vient de l’alsacien ou du rhénan “Gnodel”. Ne
serait-ce pas, tout simplement, un mot de notre
région où règne, depuis toujours, la gastronomie ?

 

 

Ah qu'est-ce que c'est bon d'être lyonnais...

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog