Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Café et santé

Publié par

Café et Santé

En France, le café est la boisson la plus consommée, juste après l'eau. Il est consommé au petit-déjeuner et tout au long de la journée. Les Français en boivent en moyenne une tasse et demi par jour, ce qui représente 5,8 kg par an et place ainsi la France au 8ème rang mondial des buveurs de café, la Finlande étant en tête.

 

 

Un peu d’histoire…

 

Il est intéressant de noter que dans l’histoire du café à travers le monde, la consommation de ce breuvage a toujours débuté en tant que médicament, avant d’être appréhendée en tant qu’aliment.

En 1592, on trouvait en Europe du café chez quelques apothicaires, en quantités minimes et sous le nom de caova et les médecins ont alors commencé à le prescrire.

 

Nombreuses sont les légendes et les histoires à son sujet, comme celle ci-dessous.

En Europe au 18ème siècle, les Suédois sont devenus rapidement de gros buveurs de café et de thé. Une violente opposition existait entre les partisans de chacune de ces boissons mais aussi à l’encontre de celles-ci. Le Roi Gustave III, dans sa sagesse et pour l’amour de son peuple, décida de tenter une expérience.

Son tribunal venait de condamner à mort deux frères jumeaux. Il les grâcia à la condition que, sous contrôle de son médecin, l’un ne boive plus que du café et l’autre plus que du thé pendant le restant de leurs jours. Et l’on attendit le résultat…

Que croyez-vous qu’il arriva?

… Le médecin mourut, le président du Tribunal mourut, le bon Roi soucieux de la santé de ses sujets fut assassiné en 1792 en se rendant à l’Opéra… Les jumeaux moururent eux aussi, mais bien après:

Le buveur de thé à 83 ans et le buveur de café à 85 ans…

 

«Si c’est un poison, c’est un poison lent.»

Bernard Le Bouyer de Fontenelle (écrivain français, mort centenaire, 1657-1757).

 

 

 

Qu’est-ce que la caféine?

 

Le café contient plusieurs centaines de substances mais c'est surtout la caféine qui lui confère ses effets. De nombreuses études à travers le monde ont démontré les effets bénéfiques de la caféine à différents niveaux, dont nous vous proposons quelques exemples ci-après.

 

La caféine, molécule appartenant au groupe des alcaloïdes, est une substance chimique contenue naturellement dans le café dans des proportions variables (en moyenne de 0,5 à 4%). Découverte et isolée par Runge en 1819, on la trouve également dans de nombreux autres végétaux comme le thé, le maté ou le cola.

En ce qui concerne le café, la teneur en caféine d’un arabica varie en moyenne de 0,5 à 1,5 % tandis que le robusta en contient généralement de 1,5 à 4 %.

La caféine est un stimulant et un excitant naturel, parfois indiqué dans certains traitements thérapeutiques au vu de ses nombreuses propriétés.

La caféine est inodore et sans saveur, sinon très légèrement amer (elle participe pour 10% à la saveur amère du café torréfié).

Peu soluble dans l’eau, son extraction dépend de la finesse de la mouture utilisée, de la température de l’eau et du temps d’infusion. Préférez donc le soir un Arabica (peu chargé en caféine) très serré et très court, façon expresso, plutôt qu’un café long.

Après ingestion la caféine est rapidement absorbée, à raison de 20% par l’estomac et de 80% par l’intestin. La demi-vie de la caféine varie selon les sujets entre 4 et 6 heures.

 

 

 

 

Qu’est-ce contient une tasse de café?

 

Pour une tasse de café filtre d’environ 150 ml, on retrouve les nutriments suivants:

·         Des protéines: environ 0,3 g

·         Des glucides: environ 0,2 g

·         Des traces de lipides

·         Du potassium: 100 mg, soit 10 % des apports journaliers recommandés

·         Des polyphénols: 200 à 500 mg

·         De la vitamine PP (ou B3): 5 à 20 % des apports journaliers recommandés

Données tirées de "Santé et Café News".

 

 

 

Les effets de la caféine

La caféine pour combattre la migraine

La caféine est une substance anti-migraineuse, elle prévient les migraines, diminue l'intensité des crises et potentialise l'effet analgésique de l'aspirine.

Au stade des signes annonciateurs de la migraine, prendre un café aide à resserrer les vaisseaux sanguins cérébraux qui sont dilatés en cas de crise. La caféine a en effet une action vasoconstrictrice sur la circulation cérébrale.

 

 

Café: l’effet coup de fouet !

La caféine allonge la durée de vigilance, retarde l'apparition de la sensation de fatigue, notamment lors des tâches intellectuelles ou répétitives. On la retrouve ainsi dans la composition de psychostimulants.

- Elle stimule les capacités intellectuelles, augmente la concentration et favorise la mémorisation en intervenant sur le système nerveux au niveau des récepteurs de l'adénosine.

- Elle diminue la sensation de sommeil et augmente la vigilance.

- Elle permet de synchroniser les rythmes veille / sommeil. Des expériences ont montré que la caféine améliore la récupération après un décalage horaire.

 

 

Café et digestion

Le café facilite la digestion en activant les contractions de l'intestin et de la vésicule biliaire. En le consommant à la fin du repas, il est un digestif très appréciable.

Le café apporte un certain nombre de vitamines et de minéraux importants (potassium, magnésium phosphore, vitamines B5 et B6) pour l’organisme et, à moins d’y ajouter du sucre ou du lait, une tasse contient très peu de calories et stimule la sécrétion du suc pancréatique et le transit intestinal.

 

 

Le café pour lutter contre le diabète

Des études montrent un impact de la consommation de café dans la lutte contre le diabète, notamment le diabète sucré de type 2, maladie liée au surpoids et à la sédentarité, qui ne cesse de gagner du terrain dans nos sociétés modernes.

Le lien entre consommation de café et prévention du diabète a fait l’objet de nombreuses études.

Une étude publiée en 2004 par le Journal International de Médecine, montre par exemple que le café diminue le risque de diabète chez les personnes âgées de 39 à 65 ans. Une consommation de 2 à 6 tasses de café par jour montrent un effet protecteur tant chez les hommes que chez les femmes.

Néanmoins à ce jour les mécanismes liés à cet effet bénéfique du café sur la prévention du diabète n’ont pas été clairement mis à jour. L’effet de la caféine est avancé, tout comme celui d’autres composants du café (potassium, magnésium ou acide chlorogénique). (Données tirées de "Santé et Café News").

 

 

Le café: source d’antioxydant

Le café, comme un grand nombre de denrées alimentaires (tomate, thé vert, brocoli, olives, graine de soja…) contient des antioxydants.

Une étude américaine a même mis en avant, selon une étude publiée à l'occasion du congrès annuel de la Société Américaine de Chimie (ACS) en 2005, que le café pourrait être la première source d'antioxydants.

- Les oxydants sont des composants actifs de l'oxygène à l'origine de dégâts oxydatifs que subissent les molécules biologiques et peuvent être à l’origine de diverses maladies (cancers ou problèmes cardiovasculaires).

- Les antioxydants sont quant à elles des molécules capables de neutraliser des radicaux libres ayant ainsi un rôle de défense au sein de la membrane ou de la cellule.

Le café contient des polyphénols, dont l’acide chlorogénique, qui est un puissant antioxydant naturel, permettant le retardement dans la fixation des plaques d’athéromes sur les artères et retardant ainsi l’apparition des maladies cardio-vasculaires.

Le café représente la source principale de cet acide chlorogénique dans l’alimentation. Une consommation quotidienne de café apporte de 0,5 à 1 g de cet acide, tandis qu’elle est inférieure à 100 mg chez les non-consommateurs de café.

 

 

La caféine, alliée des personnes âgées

Les personnes âgées perdant peu à peu la sensation de soif, le café est tout d’abord un allié précieux dans la lutte contre la déshydratation. Pris en petites quantités régulières et sauf contre-indication liée à l’état de la personne, le café du petit-déjeuner (qui, s’il est additionné de lait, apportera également du calcium et des protéines) et le café pris après le repas du midi (qui aidera à soutenir la concentration durant la digestion), sont donc tout à fait conseillés.

Une étude menée au Danemark s’est par ailleurs intéressée aux effets de la caféine sur les performances des personnes âgées, et non plus, comme les précédentes, sur celles de sujets jeunes, dont on sait que 4 tasses de café (6mg/kg de caféine) permettent de les augmenter. Il semble établi que les sujets étudiés, âgés de plus de 70 ans, en bonne santé et actifs, ont augmenté leur endurance avec une consommation de caféine équivalant à quatre tasses de café.

De même une étude anglaise menée sur une soixantaine de volontaires, a établi que la caféine entraînait une amélioration des performances psychomotrices, suscitait une humeur positive et améliorait la vigilance des sujets.

 

 

Le café et les maladies de Parkinson et de Huntington

Lors de deux congrès organisés en 2006 sur le thème café et santé à Ferrare (Italie) et Montpellier, des études ont mis en évidence les effets protecteurs du café contre les maladies de Parkinson et de Huntington, ainsi que les diabètes de type 2 et les cancers. La caféine se révèle un antagoniste efficace dans le cas de la maladie de Parkinson. Des observations analogues à divers stades de la maladie ont été faites dans le cas de la maladie de Huntington, ce qui ouvre des perspectives de développement de nouvelles thérapeutiques.

 

 

Mauvaise humeur? Prenez une tasse de café…

On a pu démontrer également que des doses comprises entre 60 et 300 mg, soit l’équivalent de ¾ de tasse à 4 tasses de café, avaient un rôle bénéfique sur l’humeur des individus: plus de tonicité et de sociabilité.

 

 

Et même… Café et Beauté

On retrouve également la caféine dans de nombreux produits de beauté, tels que les crèmes amincissantes, les gommages pour le corps et dans la composition de compléments vitaminiques. Au Japon encore, où la consommation de café, notamment de grands crus, ne cesse de croître, on lui reconnaît des vertus pour la peau et les japonais prennent ainsi des bains dans de la poudre de café !

 

 

 

 

Pour conclure

 

Le café présente donc de multiples vertus. Il est cependant à consommer avec modération car les excès peuvent avoir des effets négatifs sur l'organisme.

Pour la femme enceinte par exemple, le café ne modifie pas les conditions physiologiques de la grossesse. Il ne constitue pas non plus un danger pour l'enfant nourri au sein. Il est cependant recommandé aux femmes enceintes de limiter leur consommation de café à deux tasses par jour, le fœtus éliminant la caféine très lentement.

Le café est déconseillé en cas de maladie cardiaque ou gastrique. Les effets de la caféine peuvent être également modifiés en raison de facteurs génétiques, de la prise de certains médicaments, de l’âge ou de certaines maladies hépatiques.

 

Une consommation «normale», pour allier plaisir et bienfaits de ce breuvage, n’excédera pas cinq tasses par jour.

 

Source : www.malongo.com

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog